Urgence : prière pour nos dirigeants

//Urgence : prière pour nos dirigeants

Urgence : prière pour nos dirigeants

 

DECOUVRONS LA CHRONIQUE DU JOUR

Ecoutons l’audio

 

Téléchargez le PDF ici

http://lnx.fondation-afrique-esperance.org/wp-content/uploads/2019/07/Urgence-prière-pour-nos-dirigeants-1-1.pdf

 

Lisons ici toute l’intégralité de la chronique juste en bas

Urgence : prière pour nos dirigeants !

« Eclaire nos dirigeants ; inspire-leur les lois et les dispositions qui tiennent comptent de toi et qui respectent chacun dans sa personne, dans ses droits, dans ses obligations et aspirations ».

Cet extrait de Prions pour notre pays le Bénin demande au Seigneur d’éclairer nos dirigeants. Nous réfléchissons sur la portée de cette supplication. Le Seigneur est la lumière des cœurs droits (lumen rectis) et disposés à l’écouter. L’Eglise prie souvent pour les dirigeants. Ces hommes et femmes ont besoin de nos prières. Dans la Bible, la reine Esther prie le Seigneur pour le roi, quand elle allait à sa rencontre, en une situation critique en risquant ainsi sa vie. Elle prie et sollicite la prière : « Ô mon Seigneur, notre Roi, tu es l’Unique ! Viens à mon secours, car je suis seule et n’ai d’autre recours que toi, et je vais jouer ma vie. (…) Souviens-toi, Seigneur, manifeste-toi au jour de notre tribulation ! Et moi, donne-moi du courage, Roi des dieux et dominateur de toute autorité.  Mets sur mes lèvres un langage charmeur lorsque je serai en face du lion, et tourne son cœur à la haine de notre ennemi, pour que celui-ci trouve sa perte avec tous ses pareils. Et nous, sauve-nous par ta main et viens à mon secours, car je suis seule et n’ai rien à part toi, Seigneur ! » (Est 4, 17) De même, saint Paul recommande avec insistance à son disciple Timothée des prières pour les gouvernants : « J’insiste avant tout pour qu’on fasse des prières de demande, d’intercession et d’action de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’états et tous ceux qui ont des responsabilités, afin que nous puissions mener notre vie dans le calme et la sécurité, en hommes religieux et sérieux. Voilà une vraie prière, que Dieu peut accepter, car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la Vérité » (1Tm 2,1-4). Le motif de la prière est leur conversion et l’état d’une société de paix et de calme. Urgence donc prière, pour nos dirigeants, à tous les niveaux, des plus petites responsabilités à celles qui sont plus nobles.

Nous devons prier pour ceux qui nous dirigent : ils ne sont que des hommes et des femmes ; ils ne sont que des hommes et des femmes. C’est ce qu’affirmait bien Pierre Corneille dans Le Cid : « Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes. Il peuvent se tromper comme tous les autres hommes ». Or le pouvoir peut rendre fou ou plus fou ; la quête du pouvoir à tout prix peut faire perdre la raison et conduire au règne par le mépris.

Nous devons prier pour ceux qui nous dirigent : parmi eux, se trouvent des frères et sœurs chrétiens, des frères et sœurs chrétiens catholiques, mais dont la foi est souvent vite mise entre parenthèses quand elle n’est pas simplement reniée et  dont l’engagement sociopolitique dément donc les serments de leur foi. Or celle-ci devrait éclairer leurs choix et options, et les aider à écouter la voix de la conscience, sanctuaire normalement et moralement inviolable où Dieu parle au cœur de l’homme. Au nom de la conscience, ils peuvent s’opposer à toutes voix/voies contraires au bien du peuple et au bien commun.

Nous devons prier pour ceux qui nous dirigent, afin qu’ils participent à rendre à la politique et à la République leur sens originel : l’une comme « service de la plus haute charité » (Pie XII) et l’autre comme la chose publique. Or nos dirigeants, surtout ceux de l’Afrique, peuvent être souvent sous des emprises, pris en otage par divers systèmes, confrontés à différents enjeux labyrinthiques, enfermés dans les chaînes de leur ego.

Nous devons prier pour nos dirigeants et nous organiser à cet effet : que naissent des hommes et femmes qui s’engagent à prier pour eux. En France, un mouvement né d’une initiative catholique, Prier pour les Politiques (MPPP), offre depuis 2010 ce service aux responsables politiques de France quels que soient leurs partis et leurs croyances. Ils vont à leur rencontre pour leur proposer un soutien bienveillant par la prière. Nos frères et sœurs en politique en ont besoin. Mais il ne s’agit pas de se porter en gourous, mais en orants. Cette prière n’aura certes pas un effet automatique : elle ne dispense pas non plus de l’action pour traduire la prière en acte. Mais elle ne sera jamais sans effet. Bien souvent, comme le dit saint Paul, « Ce n’est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes » (Ephésiens 6, 12).

 Nous devons prier pour nos dirigeants ; prenons chacun un homme politique et mettons-nous à prier pour lui. Qui sait ?

 

By |2019-07-05T20:13:41+00:00juillet 5th, 2019|Blog|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment